9 – La maison curiale et le château d’eau +

 

 

À Venelles comme dans chaque ville, on retrouve une maison curiale ou un presbytère près de l’église. Cette maison sert de lieu d’habitation pour le prêtre de la paroisse.

En 1705, la communauté de Venelles n’a pas de salle réservée pour les réunions du conseil. Elle décide alors d’acheter une nouvelle maison au vicaire, chose qu’il refuse.

En 1716, après plus de 10 ans de négociations et de travaux, « la maison claustralle se treuve finie et en estat d’être occupée », la maison curiale se trouve finie et en état d’être occupée.

Grâce aux plans du célèbre architecte provençal Laurent Vallon conservés dans les archives de la ville, nous connaissons aujourd’hui la configuration exacte de cette maison à sa construction.

Depuis, elle n’a pratiquement pas été modifiée.

Un château d’eau a été construit en 1955 contre le clocher et dans la nef de l’église de Venelles-le-Haut détruite par le tremblement de terre du 11 juin 1909.

Ce réservoir circulaire vient compléter le réseau d’eau potable de l’époque.

Avec le temps, le nombre de constructions augmente et les besoins en eau aussi.

En 1969, Venelles se dote d’un matériel plus moderne avec un réseau de distribution direct à partir d’un réservoir de 1500 m3construit aux Plaines. Le château d’eau est alors désaffecté mais le bâtiment est préservé.

Sa silhouette caractéristique est chère aux Venellois et constitue un élément important de l’identité de Venelles.

 

Silhouette du village formée par l'église et le chateau d'eau

 

Photo de l'Eglise de Venelles le haut avec vue sur l'intérieur de la nef et vue du choeur