12 – Venelles, entre Sainte-Victoire et Luberon +

 

 

Venelles se situe au cœur de la Provence, entre Sainte-Victoire et Luberon, à 9 kilomètres d’Aix-en-Provence. Elle a été construite sur le dernier collet de la Trévaresse, chaîne de collines qui s’étend de Lambesc à Venelles. Sa position, sur un piton, offre une vue imprenable sur la vallée de la Durance.

Avec ses 413 mètres d’altitude, Venelles est la commune la plus élevée du département après Mimet. Dans son livre Provence, Jean Giono citait d’ailleurs Stendhal : « il y a de l’air ! » à Venelles.

Etabli originellement sur une motte castrale, le village s’est développé dans la plaine, le long de la route des Alpes. Son versant sud a une vocation agricole et descend en pente douce vers la campagne aixoise.

Son versant nord, à fortes pentes, est très boisé. à l’est de l’autoroute, se trouve le Parc des sports Maurice Daugé.

Le territoire venellois est composé à 83 % d’espaces naturels ou agricoles.

Témoignage

« Un matin de ce mois de mars 1892, Renaud Weibel, nommé facteur à Venelles, se met en route vers sa future demeure à Venelles-Le-Haut ;

La jolie vue qu’il découvre de là !

Les champs, les arbres et au fond de l’horizon, une barre bleue, coupée à sa droite par un triangle blanc. C’est la Sainte-Victoire ! s’écrie-t-il !… en bas, au pied du Luberon la vallée de la Durance avec la ville de Pertuis, et d’autres villages. Plus à droite, vers le pont Mirabeau, au bout de la chaîne, on peut voir les Alpes couvertes de neige, les jours de très beau temps… »

Extrait du livre Les Weibelottes ou un siècle de vie en Provencede Suzanne Féraud-Cheinet, petite-fille de Renaud

 

Photo de l'espace agricole de Venelles