Tribunes de libre expression des élus

Photo de 2 bulles de BD une rouge et une bleue

Vous pouvez retrouver ici la tribune des élus : majorité et groupes d'opposition

TRIBUNE DE LA MAJORITÉ / décembre 2020

La chambre régionale des comptes a publié son rapport sur la gestion de la commune de Venelles entre 2013 et 2019. S’il en est besoin, nous rappelons que cette période couvre deux mandats différents, celui de Monsieur Chardon jusqu’en 2015, puis une partie du premier mandat de notre majorité.

De nombreuses communes auraient aimé faire l’objet des conclusions de ce rapport : la bonne gestion des finances locales est maintes fois soulignée, et particulièrement depuis 2016. Tant sur la maîtrise des charges de fonctionnement, que sur l’autofinancement des investissements communaux, cette bonne gestion a permis le désendettement de la commune et le maintien de taux d’imposition particulièrement bas, légèrement baissés en 2016.

La politique d’appel d’offres de la ville, analysée de près par la chambre, ne fait l’objet d’aucune remarque dans le rapport final. Cette gestion irréprochable des commandes publiques de la commune privilégie la qualité des ouvrages tout en préservant l’argent des contribuables. Concernant les associations, cinq font l’objet d’un contrat d’objectifs et celles disposant de locaux non mutualisés dans le cadre de créneaux réguliers prennent en charge l’entretien des locaux.

Au changement de majorité, en octobre 2015, notre équipe a constaté d’importants retards du point de vue de la politique de ressources humaines communale. Dès 2016, le recrutement d’une nouvelle directrice a permis d’instaurer de nombreux outils, notamment pour la formation et l’évaluation professionnelle des agents.

Enfin, l’opposition s’est émue d’un « conflit d’intérêt avéré », évalué à plus de 7000€ par la chambre, comme si cela entachait la gestion remarquable instaurée depuis fin 2015 par notre équipe. Ces faits, intervenus en 2013 et 2014, ne concernent en aucun cas notre gestion.

Encore une fois, l’opposition crie au loup et joue sur l’ambiguïté des dates et des faits.

Liste « VENELLES POUR VOUS »

 

TRIBUNE DE L’OPPOSITION / décembre 2020

La Chambre Régionale des Comptes a pour mission, n’en déplaise à Monsieur le Maire, de contrôler les comptes locaux et d’émettre des recommandations.

Et oui, le rapport du 27 mai 2020, présenté au dernier conseil municipal égratigne quelque peu la gestion municipale de notre commune. Une politique de gestion des ressources humaines inexistante jusqu’à 2018. Un lourd retard à rattraper et une démarche qui ne semble pas évidente pour la municipalité : comprendre son personnel, ses besoins, attentes afin de créer du lien, de la confiance, de la sérénité au travail ne semble pas une priorité. Y-a-t-il des fiches de poste, des formations… ? Monsieur le Maire nous demandera d’attendre le bilan social pour avoir des réponses. Une salariée en « conflit d’intérêt avéré », une durée de travail des agents municipaux non conforme à la durée légale du travail, l’occupation d’un logement de fonction non conforme aux tests réglementaires. Quant au soutien aux associations, un système de contrôle exclusivement réservé à la MJC. En effet, cinq associations dépassent le seuil des 23 000€ de subvention et nécessitent ainsi l’établissement d’une convention.

Mais « seule la Maison des Jeunes et de la Culture est évaluée sur des indicateurs quantitatifs et qualitatifs et retracés dans ses bilans financiers ».

Quid de ce régime inégalitaire ? Rappelons pour information, que seule aussi, la MJC doit financer l’entretien des locaux qu’elle occupe. Quant aux finances de la ville, le rapport rappelle que si deux tiers des foyers venellois ne disposent pas de revenus suffisants pour être imposables, les revenus moyens des habitants sont confortables, permettant à la collectivité de disposer « d’un potentiel fiscal élevé ».

Si on ajoute des investissements financés à hauteur de 70% par le département et des appels d’offre où le critère prix est favorisé au mépris du critère qualitatif, on a autant de raisons pour s’enorgueillir d’une bonne gestion financière.

On aura quand même une recommandation, celle de « mettre en concordance l’inventaire comptable de la commune avec l’état de l’actif, en se rapprochant du comptable public ».

L’opposition républicaine
A Mouthier, J-Y Slavat, M-C Morin