Les abeilles

Depuis plus de dix ans, les abeilles risquent d’être condamné si l’on ne s’en préoccupe pas sérieusement. Les causes de cette mortalité accélérée sont multiples, les pesticides agricoles et le réchauffement climatique en tête. A Venelles, on se mobilise pour les sauver !

La défense des abeilles

La ville s’engage pour une apiculture en faveur de l’environnement. En attendant la réalisation de deux prairies mellifères (32 000 m2) pour 2019, elle a permis à David Magnin, apiculteur venellois, d’installer 35 ruchettes sur un terrain communal en jachère.

Interview David Magnin 

Comment est né le projet ?

« Je suis allé voir le Maire, je recherchais des terrains sur Venelles pour installer mes abeilles. Le projet correspondait aux engagements de la Ville, il m’a proposé le terrain de l’EPF PACA, d’une surface de 28 000 m2. J’ai déposé mes premières ruchettes en octobre 2017 et les suivantes en mars 2018. Ces ruchettes abritent en moyenne 4 000 abeilles chacune. En pleine saison, elles pourront atteindre 80 000 abeilles. C’est une petite colonie en devenir. L’objectif est de faire à terme un rucher fixe. Je vais aussi installer des ruches sur un autre terrain municipal dans le quartier Fontrompette. »

Que vont-elles butiner ?

« Les abeilles vont butiner les fleurs aux alentours. Elles pourront aller jusqu’aux jardins partagés. Je pourrai faire du miel toutes fleurs. C’est la première année de production. Il y aura une 1re récolte fin juin mais surtout à la fin de l’été. On fera du miel mais aussi du pollen qui est une source de protéines très importantes. Je suis actuellement en IGP (indication géographique protégée). Je suis distribué par des agriculteurs bio à Saint-Canadet, Tristan et Oriane Arlaud. Et je cherche sur Venelles»

 

Vous aussi, aidez les abeilles de votre jardin !

• Augmentez les sources de nectar et de pollen : plantez des fleurs natives, des herbes et des variétés traditionnelles
• Ne stérilisez pas votre jardin : laissez un coin du jardin sauvage, retardez le moment où vous allez tondre votre pelouse au printemps pour leur laisser savourer les fleurs de trèfles, les boutons d’or et toutes les petites fleurs qui poussent en abondance
• Evitez l’utilisation de pesticides (insecticides, herbicides et fongicides) autour des plantes de floraison
• Donnez un toit aux abeilles solitaires “hors-sol” ! Proposez un habitat qui leur convienne pour les encourager à s’y installer et à faire leur nid.

 

 

Que faire si un essaim d’abeilles s’installe chez vous ?

Les abeilles profitent parfois du printemps pour faire leur nid dans vos jardins, volets ou cheminées. Pas la peine de s’affoler, ni d’appeler les pompiers. Ils n’interviennent plus pour retirer les essaims. Désormais ce sont les apiculteurs qui répondent présents.

 

Dans un contexte de mortalité des abeilles, il est évidemment interdit d’attaquer les essaims à coups d’insecticides. Cela n’aurait comme effet que d’affoler le nid, de vous mettre en danger et de vous placer dans l’illégalité. Les abeilles sont, en effet, protégées par la loi.

Pour les guêpes et les frelons, il faut s’adresser à des entreprises spécialisées en désinsectisation.