Les projets pour l’environnement

Photo d'une main tendue tenant une bulle avec un arbre et un papillon

Conformément à ses engagements en faveur de l’environnement et la qualité de vie de tous les habitants, la commune de Venelles mise sur une consommation responsable.

Déploiement de panneaux photovoltaïques

Après la mise en place d’équipements photovoltaïques notamment l’arbre solaire place des Logis et les panneaux sur les toits de la mairie et du centre communal d’action sociale, le déploiement se poursuit.
Plus récemment c’est la Halle Nelson Mandela et la salle polyvalente qui ont été dotées de panneaux solaires.

Et depuis avril 2021, les travaux de pose d’ une couverture photovoltaïque au nouveau parking du parc des sports ont débuté. En savoir plus.

En parallèle, une concertation s’est engagée avec les usagers de l’école des Cabassols afin de mettre en place des panneaux sur le site : une réunion a eu lieu le 16 mars 2021 en visioconférence pour présenter le projet de construction d’un préau et l’installation de panneaux avec l‘AVEPPA.

Installation de stations de développement durable

La municipalité travaille à la mise en œuvre d’un projet pionnier en France : l’installation de points relais développement durable. Ce dispositif innovant prévoit d’inclure jusqu’à trois équipements sur un même site :
Un mini centre de tri urbain, développé par l’association venelloise AES (association écologie solidaire), destiné à la récupération de déchets hors filières de recyclage classique. Bouchons, capsules de café, stylos, cartouches d’encre, petits appareils électroniques, piles et lunettes pourront ainsi être recyclés et valorisés via les filières courtes. À titre d’exemples, le marc des capsules de café pourra être optimisé au sein des jardins partagés locaux et les articles en plastique pourront être remis à l’association Terracycle qui coopère avec le collège Saint-Eutrope à Aix-en-Provence pour la transformation des instruments d’écriture en mobilier recyclé.
Un distributeur du produit écologique de nettoyage sélectionné par la mairie pour l’entretien de tous les bâtiments communaux, un désinfectant/ détergeant 100% écologique à base d’eau et de sel électrifiés.
Une fontaine à eau filtrée, qui peut être gazéifiée sur place.

Un projet dans la droite ligne de l’engagement de Venelles pour le zéro plastique, qui débutera au rond-point de la gare et aux abords de l’école Marcel Pagnol en centre-ville

Objectif zéro déchet plastique d’ici à 2030

En adoptant la charte “Zéro déchet plastique” lors du conseil municipal du 15 octobre 2020, Venelles se lance dans un plan d’actions ambitieux.

Éviter les emballages plastiques en utilisant des sacs en papier ou en coton pour le vrac. Apporter une boîte de conserve en verre sur le marché pour acheter ses filets de poisson, préférer un thermos aux bouteilles d’eau en plastique : cela commence par ces gestes du quotidien qui sont essentiels pour atteindre l’objectif de zéro déchet plastique d’ici à 2030.

3 axes de travail

La charte signée par la commune fixe la feuille de route des deux prochaines années : vingt-un objectifs sont affichés pour une démarche orchestrée autour de trois axes.

Le premier axe porte sur la sensibilisation à la réduction des déchets plastiques, à la source. Dans ce domaine, Venelles pourra s’appuyer sur ses premières expériences, comme les ateliers « zéro déchet » déployés depuis 2019 ou encore les opérations de ramassage des détritus dans les milieux naturels.

Le deuxième axe vise la prévention et une utilisation raisonnée des matières plastiques. Des actions liées à une politique d’achat responsable ont déjà été mises en place, comme la suppression de la vaisselle jetable et l’opération « commerces engagés » qui rassemble aujourd’hui une trentaine d’enseignes.

Le troisième axe porte sur le recyclage et la valorisation des déchets plastiques. Des exemples existent déjà : la transformation de banderoles plastiques en sacs et trousses d’écoliers ou l’installation de quinze bornes de récupération pour le recyclage des mégots de cigarettes qui représentent un investissement de 10 000€.

Un groupe de travail associant les services municipaux du développement durable, des achats, de la restauration collective, des espaces verts, de la communication, du protocole, de la voirie et de l’assainissement est déjà en place pour travailler sur le projet.

A l’étude également…

• La végétalisation des cours d’écoles
• La création d’un Plan de déplacements établissements scolaires (PDES)