Gaspillage alimentaire

Visuel d'enfants à la cantine triant leur nourriture pour lutte contre le gaspillage

Depuis 2015, la ville de Venelles lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires. Et parce que le gaspillage alimentaire paraît intolérable lorsque l’on sait qu’environ 1 milliard d’humains souffrent de la faim, voici quelques chiffres et les actions mises en place par la ville.

Quelques chiffres

Les consommateurs sont responsables de 40% du gaspillage alimentaire global.

 

Source : Infographie ADEME

Source : Infographie France Nature Environnement

Une vaste opération de lutte anti gaspillage alimentaire dans les écoles venelloises

L’école des Cabassols, l’école test

Cette opération, initiée par Danielle Lapeyre de l’association Recyclaix, a démarré en 2015 à l’école des Cabassols puis s’est développée dans les autres écoles de la ville. Elle s’est matérialisée par la fabrication et l’installation par Recyclaix, d’une double table de tri permettant de mesurer la quantité d’aliments jetés.

Cette opération s’est construite en 3 temps :
• une pesée des aliments triés par les écoliers Venellois et jetés dans les différents bacs.
• des ateliers de sensibilisation menés par Danièle Lapeyre de l’association Venelloise Recyclaix entre 12h et 14h avec l’aide de l’animateur du service jeunesse
• de nouveau une pesée des aliments jetés afin de vérifier le bon fonctionnement de la sensibilisation.
Grâce à cette opération, le grammage des aliments jetés est passé de 150 gr/enfant/j à 93 gr/enfant/j.

Une vidéo a été réalisée par les enfants de l’école des Cabassols et un guide anti gaspi a été réalisé et édité par Recyclaix.

Pour visionner la vidéo cliquez ici : www.recyclaix.fr

Les années 2016-2018

Le service scolaire, en concertation avec les parents d’élèves, a mis en place des mesures permettant de réduire durablement le gaspillage :

• Les enfants ne mangeant quasiment jamais la totalité des 5 composants proposés une composante par repas a été supprimée (soit entrée, soit fromage)

• Les menus sont élaborés avec une diététicienne en respectant les besoins nutritionnels et l’équilibre alimentaire.

De nouvelles pesées ont été effectuées à l’école des Cabassols aux mois de mai et juin pour vérifier la pérennité de la démarche, puis à l’école Maurice Plantier.

Le développement de l’opération à l’école Maurice Plantier

Durant le mois de février, une campagne de pesée de deux semaines a été effectuée grâce à une nouvelle table de tri des denrées alimentaires.
Les résultats montrent qu’environ 160 grammes par jour et par enfants sont gaspillés. Ce chiffre se trouve dans la moyenne haute nationale qui est d’environ 150 grammes.

Dès lors, pour réduire ce gaspillage, des animations ont été proposées en collaboration avec les animateurs du service jeunesse, le service développement durable et par Danielle Lapeyre de l’association Recyclaix. Les enfants ont pu réfléchir aux solutions pour moins gaspiller et ont créé des affiches pour sensibiliser le grand public.

Parallèlement, un questionnaire a été distribué aux élèves pour identifier leurs goûts. De là, ils ont créé un jeu de cartes pour apprendre le tri des déchets. L’objectif : identifier les sources du gaspillage alimentaire. Dans les autres écoles Pagnol et les Cabassols, les animations se sont multipliées sous plusieurs formes : pesées, création de jeux de l’oie et de sept familles…

Les années 2019-2020

 

L’année 2019 a été marquée par la mise en place du plan d’actions de la garantie Mon Restau responsable ®, une démarche qui vise à rendre la restauration collective plus durable notamment avec un volet de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Durant l’année scolaire 2019/2020, 3 animatrices du service jeunesse, épaulée par le service développement durable, proposent dans les écoles primaires des primaires des animations durant la pause méridienne sur le thème de l’éducation au goût (dégustations, jeux autour des aliments, campagnes d’affichage dans la cantine…).

Le but : permettre à l’enfant de mieux connaître l’histoire des aliments qui composent son assiette et mieux manger en prenant du plaisir.

 

Dans notre quotidien, et si nous changeons nos habitudes de consommation !

Voici quelques conseils qui pourront vous permettre de participer à la lutte anti-gaspi :

  • N’achetez que ce dont vous avez besoin.
  • Faites les courses plusieurs fois dans le mois en planifiant les repas.
  • Ne boudez plus les fruits et légumes « moches », ils ont tous autant de goût et si vous ne les achetez pas, ils finiront dans les poubelles des supermarchés alors qu’ils sont encore consommables.
  • Ne prenez pas les yaourts dans le fond des rayons ayant une date de péremption la plus éloignée car si tous les consommateurs agissent ainsi, les yaourts en tête de gondole ne seront plus achetés et ils seront retirés du rayon et jetés (6 jours avant la fin de leur date limite de consommation dans les supermarchés).
  • Apprenez à cuisiner les restes plutôt que de les jeter.
  • Utilisez des applications qui existent pour acheter les invendus de certains magasins
  • Saviez-vous que les yaourts nature peuvent être encore consommés au moins 15 jours après leur date limite de consommation ?

Encore plus de conseils anti-gaspi en cliquant ici