Sélection de livres spéciale feel good de la médiathèque

  • Comment tomber amoureuse d’un homme qui vit dans un buisson écrit par Emmy Abrahamson. Editions : Fleuve éditions.

Si Vienne est célèbre dans le monde entier pour Mozart, la valse et les pâtisseries, elle est moins célèbre pour Julia, une jeune suédoise qui mène une existence tranquille dans ce pays qui n’est pas le sien. Un jour elle rencontre Ben, un sans-abri venu lui parler sur son banc pendant qu’elle imaginait son futur best-seller –Julia veut devenir écrivaine – et qui ne sent pas la rose… .

Ce livre est un véritable remède contre la morosité ! À lire pour avoir le sourire jusqu’au bout de la nuit et commencer une journée après une nuit blanche tout en ayant la banane. Si si, c’est possible !

  • La chorale des dames de Chilbury écrit par Jennyfer Ryan. Editions : Albin Michel.
  1. Un paisible village anglais voit partir ses hommes au front. Restées seules, les femmes affrontent une autre bataille : sauver la chorale locale pour défier la guerre en chantant. Autour de Miss Primrose Trent, charismatique professeur de chant, se rassemble toute une communauté de femmes, saisie par un étrange moment de liberté où bien sûr potins, jalousies, peurs et amours secrètes sont au rendez-vous. Entre rires et larmes, Jennifer Ryan, s’inspirant des récits de sa grand-mère, sonde les âmes de ce chœur que vous n’êtes pas près d’oublier. So british !!!
  • Il est grand temps d’allumer les étoiles écrit par Virginie Grimaldi. Editions : Fayard.

Partir. Faire ses bagages et du jour au lendemain, mettre entre parenthèses les difficultés du quotidien et essayer d’apprécier à nouveau le temps. Telle est la décision soudaine d’Anna qui, voyant sa vie lui échapper, embarque avec elle ses deux adolescentes. Un voyage mère-filles en camping-car à la recherche des aurores boréales et de bien autre chose…
Un roman drôle et émouvant, profondément moderne. C’est frais. C’est vivant, touchant et tellement pas prétentieux que ça fait du bien.

  • Changer l’eau des fleurs écrit par Valérie Perrin. Editions : Albin Michel.

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule.
Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité. Un hymne au merveilleux des choses simples.

  • A la lumière du petit matin écrit par Agnès Martin Lugand. Editions : Michel Lafon.

A l’approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle devient spectatrice de sa vie et est peu à peu gagnée par un indicible vague à l’âme qu’elle refuse d’affronter. Jusqu’au jour où le destin la fait trébucher… Mais ce coup du sort n’est-il pas l’occasion de raviver la flamme intérieure qu’elle avait laissée s’éteindre ? Dans ce roman, Agnès Martin-Lugand nous livre avec sincérité une magnifique histoire d’espoir. Il est toujours temps de stopper la course folle du quotidien, de bousculer ses habitudes, de se poser, de réfléchir avant de repartir. Il n’y a pas d’âge pour changer de route au cours du voyage de la vie. Il n’y a pas d’âge pour poser des bagages encombrants, pas de date de péremption pour se nourrir de bonheur et de joies.