Lumière sur la première grande querelle du cinéma français

En France, en 1890. Jules-Étienne Marey et son assistant, Georges Demenÿ, mettent au point une série de procédés techniques qui permettent de décomposer puis de recomposer le mouvement. Et si leur "légendaire" différend était encore bien présent dans notre façon de penser le cinéma aujourd’hui ?

Venelles, France Plein tarif : 4€

Par Caroline San Martin
Maîtresse de conférences en écritures et pratiques
cinématographiques de l’université Paris 1 – Panthéon Sorbonne

Nous sommes au début des années 1890, en France. Un inventeur, Jules-Étienne Marey et son assistant, Georges Demenÿ, mettent au point une série de procédés techniques qui permettent de décomposer puis de recomposer le mouvement. Leur travaux préfigurent le cinématographe !

Exposés et publiés, le succès de leur entreprise aurait fini par séparer les deux hommes. En revenant sur leur différend, nous allons nous rendre compte que leur prétendue discorde est encore bien présente dans notre façon de penser le cinéma aujourd’hui. Ce voyage dans le temps nous conduira à réfléchir sur la nature des images et la pratique du cinéma.

Infos pratiques : 
Tarifs : 4€ / 3€
Service Culture et Animation du Territoire: 04 42 54 93 10 / culture.animation@venelles.fr
Acheter vos billets
Télécharger le programme de la saison 2020-2021