8 – Au cœur du vieux village

Le castrum

Le castrum de Venelles est notifié pour la première fois par écrit sur un acte de l’an 1200 dit la « liste de Pergamenorum ». Nous pouvons en observer les vestiges près de l’église Notre-Dame de la Rose.

Les pierres de cette forteresse médiévale ont été réutilisées au XIXesiècle lors de la reconstruction de l’église de Venelles-le-Haut. Ses derniers vestiges ont été réhabilités et transformés en salle communale. Inaugurée en 1987, elle sert principalement de lieu d’exposition sous le nom de « Voûte Félix Chabaud ».

L’église Notre-Dame de la Rose et le tremblement de terre

Notre-Dame de la Rose est l’église paroissiale historique de Venelles.

Au début du XVIIesiècle, la population est trop importante pour la petite église située sur la colline de Venelles-le-Haut. En 1662, une partie des habitants est même obligée d’écouter la messe depuis l’extérieur !

Les consuls de la ville décident alors de l’agrandir et en appellent à l’archevêque d’Aix. Les travaux ne sont achevés qu’en août 1677.

Près de 200 ans plus tard, en 1867, le conseil paroissial tire la sonnette d’alarme et selon l’architecte, « le mauvais état de la voûte peut être la cause de son éboulement d’un moment à l’autre ». Il propose de tout abattre et de reconstruire à neuf.

Après de nombreuses péripéties et 7 ans de chantier, la nouvelle église est consacrée le 8 mai 1875. Malheureusement, après tous ces efforts, le tremblement de terre du 11 juin 1909 détruit à Venelles 23 maisons et l’église, hormis le clocher.

 

Le sculpteur Louis-Félix Chabaud (1824 – 1902)

Louis-Félix Chabaud est sans aucun doute l’artiste emblématique de la ville de Venelles. Il fréquente l’école communale avant d’entrer en apprentissage chez un boulanger puis chez un marbrier aixois.

Il commence ses études aux Beaux-Arts d’Aix puis intègre l’École Royale des Beaux-Arts de Paris.

En 1848, il remporte le Prix de Rome et part vivre en Italie pour 3 ans. De retour en France, il devient un artiste prolifique, plusieurs fois primé au salon des Artistes Français.

Parmi ses commandes, on peut citer la figure de l’Agriculture pour la fontaine de la Rotonde à Aix ou les deux bas-reliefs pour le palais de justice de Marseille. Durant 30 ans, c’est à l’Opéra Garnier à Paris, que s’exprime pleinement son art, avec près de 90 sculptures réalisées pour ce bâtiment.

Quelques années plus tard, il réalise la décoration de la salle de concert de l’Opéra de Monte-Carlo. Au total, plus de 800 masques et ornements divers sont conçus dans son atelier Venellois.

En 1865, il devient maire de Venelles. Il y sculpte en 1892 « Le Baptême de Clovis », conservé dans l’église Saint-Hippolyte et la statue de l’ange en marbre de Carrare qui surmonte son tombeau dans le vieux cimetière.