14 – Venelles et l’eau

Photo ancienne de la fontaine des Logis

L’aqueduc de la Traconnade

Il existe sur le territoire de Venelles un aqueduc souterrain, important vestige de l’époque romaine d’une trentaine de kilomètres traversant Jouques, Peyrolles, Meyrargues, Venelles et Aix-en-Provence.

Lors de sa construction, un problème de taille se pose aux bâtisseurs romains pour franchir le plateau de Venelles d’une altitude de 355 m. Ils construisent alors un souterrain de 8 km de long sur 80 cm de profondeur pour acheminer l’eau. Pour de nombreux spécialistes, ce « tunnel mérite de figurer sur la liste des ouvrages les plus remarquables des Gaules ».

Aujourd’hui encore, nous trouvons sur la commune la trace de cet aqueduc antique grâce à des « regards », situés aux quartiers des Cabassols, des Quatre-Tours…

Une fois le tracé du tunnel jalonné, la galerie était attaquée à ses deux extrémités. Lorsque la distance à forer atteignait 50 m, des puits intermédiaires permettaient à 2 équipes de creuser simultanément en sens opposé.

En localisant ces puits, on peut retracer aujourd’hui le parcours des galeries souterraines.

La fontaine des Logis

 

En 1868, une nouvelle fontaine est construite à la bifurcation de l’ancienne et de la nouvelle route impériale, au croisement de l’actuelle avenue Maurice Plantier et de la rue du Grand Logis. L’eau qui l’alimente était alors drainée depuis le « Grand-Puits » par une conduite en fonte.

En 1896, un bassin creusé au-dessus de la rue de la Reille achemine l’eau jusqu’à la fontaine.

À partir de 1926, l’eau du canal du Verdon prend la suite.