Bicentenaire de la mort de Louis Laurin (1746-1817)

Photo de l'église de Venelles

Dimanche 17 décembre, la commune a célébré le bicentenaire de la mort de Louis Laurin, une personnalité venelloise, à l'Eglise de la ville. Une messe a été faite pour l'occasion par le père Thierry Gallay.

 

Louis Laurin, né le 12 juin 1746 à Venelles était le fils de Jean Antoine Laurin et de Victoire Deloute. La famille Laurin s’est installée à Venelles, au milieu du XVIIe siècle.

Il fut curé de la paroisse de Saint-Marc de 1772 à 1777 puis il fut nommé curé de Venelles le 14 avril 1777 où il exerça jusqu’au 1er juillet 1817 (durant 40 ans – Record d’exercice dans la fonction à Venelles).

Par ailleurs, le 14 février 1790, dans l’église paroissiale de Venelles, il fût élu par une très large majorité de citoyens actifs de la commune, en qualité de Maire de Venelles. Neuf mois après, le 14 novembre 1790, il démissionna de ses fonctions “attendu l’incompatibilité avec ses fonctions pastorales”.

L’assemblée des citoyens actifs réunie “lui donna le témoignages de ses plus vifs regrets après l’avoir prié inutilement de continuer ses fonctions jusqu’à la prochaine élection. Elle le remercia des soins assidus qu’il avait apportés à la chose commune le pria de bien vouloir accepter la présidence de la présente assemblée d’élection à quoi il a adhéré”

Par testament, il fit don d’une somme de 700 francs à la commune la charge d’en employer le montant pour l’acquisition d’une maison commune et de servir une rente de 35 francs au Bureau de bienfaisance de cette commune.

Louis Laurin est décédé le 12 décembre 1817 à Venelles à l’âge de 71 ans.

Par délibération du 14 avril 1833, le Conseil municipal demanda l’autorisation d’accepter cette donation à l’autorité de tutelle. Cette autorisation fut donnée par arrêté préfectoral du 19 mai 1838.

Grâce au don de Louis Laurin, la commune acheta à M. Jean Joseph Giraud, une maison, sise à Venelles-le-Haut “Grand’rue”, par acte passé le 11 septembre 1847 en l’étude de Melle Lombard, notaire à Aix-en-Provence. Cette maison fut le premier Hôtel de ville de la commune de Venelles.

 

Recherche effectuée par Christian Gramondi